La discrimination : un vrai danger de la COVID-19

Le monde est en train de confronter à une chose de terrible. Le dangereux COVID-19 s’est emparé de nombreux pays dans le monde. De nombreuses personnes ont été infectées, des jeunes adultes aux personnes âgées. Il a profondément affecté les gens, les blessant physiquement et émotionnellement. Mais un autre danger accentue cette pandémie : la discrimination.

La panique dans le monde

Tout le monde entier a peur pour lui, pour sa famille et ses amis. La crainte, de devoir être prudent, de changer certaines de ses habitudes ou de supporter l’atmosphère qui entoure, règne. On a tendance à cesser de :

  • Être gentil avec les gens qui entourent
  • Être curieux du monde et de l’avenir
  • Planifier des vacances d’été
  • Manger dans le restaurant préféré
  • Penser à la santé générale

Lorsque tout sera terminé, ce qui restera sera la façon de ne pas avoir été bon et enthousiaste. Plus les jours passent, plus les nouvelles annoncent la violence et la discrimination liées au sujet du nouveau Coronavirus. Des Chinois sont frappés au milieu de la rue aux publicités scandaleuses se moquant des Italiens. Tout cela est une perte de bon sens.

La stigmatisation : le véritable virus qui fait peur

La stigmatisation est le véritable virus dont on devra tous avoir peur. Il suffit d’un tel événement pour perturber le travail accompli pour lutter contre la discrimination et la stigmatisation. L’attitude déraisonnable de nombreuses personnes est ce qui a réellement alimenté la panique dans cette situation. Certaines frappent un Chinois, en pensant qu’il est responsable de la propagation du virus. D’autres ont subi un traitement négatif et une discrimination, parce qu’elles ont des traits asiatiques. Cela démontre une vraie absurdité et peut déclencher facilement le racisme et la xénophobie. Il met tout le monde en danger. Beaucoup font semblant de ne pas avoir le virus, parce qu’ils ont peur d’être étiquetés comme “atteint par le Coronavirus”. En agissant ainsi, ils donnent du pouvoir au nombre de personnes atteintes de la maladie.

Attraper le virus, ce n’est pas une honte, c’est humain

On peut attraper le coronavirus comme on peut attraper la grippe. On ne doit pas se transformer d’une autre manière ou d’une excuse pour répandre des attitudes négatives. La honte, c’est d’être égoïste pour ne pas penser au danger causé par la mauvaise communication. Être irresponsable et égoïste en signifie mettre en danger la vie de chacun avec des résultats qui dépassent l’imagination. Il suffit de penser à la vie de tous les réfugiés. Ils vivent dans des situations d’incertitude et d’impossibilité d’obtenir des soins de santé suffisants et appropriés. Chacun doit faire de son mieux pour répandre la gentillesse, la solidarité et le soutien. Tout le monde doit être solidaire et faire preuve d’empathie envers les personnes concernées. Nous devrons faire partie d’une grande famille unique appelée l'”humanité”.